Economie

Finances : les actifs du NPF et du NSF s’élèvent à Rs 148 Md

npf L’entité qui va gérer les fonds de pension sera sous l’égide du ministère des Finances.

L’État accélère le processus de professionnalisation de la gestion des fonds de pensions sous sa responsabilité. L’ébauche du texte de loi menant à la création de la Mauritius National Investment Authority est prête. Les membres du public ont un mois pour faire parvenir leurs points de vue.

Rs 148 milliards. Telle était la valeur totale des actifs du National Pensions Fund (NPF) et du National Savings Fund (NSF), au 30 septembre 2018. « La création de la Mauritius National Investment Authority (MNIA) est l’un des principaux projets de la réforme institutionnelle annoncée par le gouvernement dans le discours budgétaire 2017. La MNIA apportera le cadre institutionnel pour la gestion et l’investissement professionnel des actifs et des fonds qui lui sont conférés, conformément aux meilleures pratiques internationales », est-il dit dans un document de travail publié sur le site de la Trésorerie publique. Elle sera créée par acte de loi et opérera sous l’égide du ministère des Finances et du Développement économique.

L’avènement de la MNIA est salutaire surtout lorsqu’on constate le niveau des actifs des fonds de pension. Quand autant d’argent du contribuable est en jeu (pour les pensions et lump sums), il est évident qu’une gestion professionnelle avec une équipe dédiée à plein temps doit être de rigueur. Et la mise en service de la MNIA vient en soutien au ministère des Finances. Avec la création de cet organisme, l’État met toutes les chances de son côté.

L’ébauche du texte de loi est disponible sur le site du ministère des Finances et du Développement économique. Le public a jusqu’au 8 mars pour communiquer ses commentaires.

Dans le document de travail de 24 pages, la Trésorerie publique énonce les responsabilités de la MNIA. D’abord, il est question d’une gestion améliorée des fonds du NPF et NSF. Cet argent est investi dans des bons du Trésor, à la Bourse de Maurice, dans la dette du secteur privé, des paniers de devises et fonds à l’étranger. Or, le marché est de plus en plus sophistiqué, d’où l’importance d’une gestion plus rigoureuse dans un environnement difficile. Ensuite, ces fonds seront appelés à bénéficier de moyens adéquats, tant au niveau des compétences humaines et qu’à celui de la technologies, pour gérer et investir autant argent. Il sera aussi question de diversifier les investissements et d’assurer un rendement supérieur pour couvrir les pensions et débours.

Avec la constitution d’une équipe de professionnels de l’investissement, il va sans dire que leur expertise sera sollicitée pour la même mission dans d’autres départements. « It will be provided with necessary authority to accept investment mandates from other public sector bodies, with a view to achieving cost-efficiency and optimising on capacity constraints, especially regarding the availability of high caliber investment professionals like portfolio managers, » est-il dit dans le document.

L’avènement de la MNIA, avec un conseil d’administration dédié, un Chief Executive Officer et une équipe de professionnels viendra prendre le relais du comité d’investissement. La nature tripartite du comité sera maintenue.