Faits Divers

Une partie de beuverie vire au drame : Premduth Panchoo battu à mort

Premduth Panchoo La maison du policier où le drame se serait produit. Vasou S, le policier arrêté dans cette affaire. La victime Premdutt Panchoo.

Meurtre à la rue Robinson River, Curepipe. Premduth Panchoo, 48 ans, aussi appelé Gass, a été roué de coups, jeudi après-midi. C’est dans la maison de Vasou S, un policier qui est son voisin, que les faits se seraient produits. La victime a rendu son dernier soupir quelques heures plus tard. L’affaire a été confiée aux enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT). Le policier, connu pour ses frasques, et un de ses compagnons de beuverie, Prakask N, 37 ans, ont été arrêtés.

Selon les premières indications de la police, c’est une partie de beuverie qui aurait viré au drame. Pour l’heure, les raisons de cette agression ne sont pas encore connues. Le suspect n’a pas encore donné sa version des faits. Ce qui est certain, c’est que la victime a vécu ses dernières heures au domicile du policier.

Les proches de la victime déclarent que Premduth Panchoo était chez l’agent de l’ordre depuis mercredi soir. « C’est Vasou lui-même qui est venu à la maison, mercredi, pour inviter Gass chez lui », nous dit une tante de Premduth Panchoo. En effet, ce ne serait pas la première fois que les deux hommes descendent quelques verres d’alcool chez le policier. Ce soir-là, outre la victime, il y avait aussi Prakash N, 37 ans, et un autre compagnon de beuverie, au domicile du policier.

Gass y a passé la nuit.  Jeudi après midi, le policier s’est rendu au domicile de la victime pour informer ses proches que Gass avait fait une chute et qu’il s’était blessé, ajoute la tante. Cette dernière s’est aussitôt précipitée chez le policier.

« Lorsque je suis entrée dans la maison, j’ai vu mon neveu au sol. Il était mal en point. Il ne pouvait se relever. J’ai placé une couverture sur lui. Mais à ce que j’ai pu constater, il était évident qu’il avait été battu », poursuit la dame. Les autres proches de la victime se sont également rendus sur le lieu du drame. Ils ont alors fait appel au Service d’aide médicale d’urgence (Samu) pour emmener le blessé à l’hôpital de Candos.

Blessures sur tout le corps

Toutefois ce dernier a décliné toute aide médicale. « Il a dit au personnel médical qu’il se sentait bien et qu’il n’irait pas à Candos. Le policier lui a même fait prendre un bain », ajoute la dame. Vers 21 heures, Gass est retourné chez lui en titubant, selon cette dame. « Il est tombé devant la porte. Nous avons dû, une fois de plus, appeler le Samu », explique la belle-mère de la victime. Mais sur place le personnel soignant a constaté que le quadragénaire avait rendu l’âme.

La police criminelle de Curepipe, les éléments de la National Crime Intelligence Unit de la Central Division et de la police scientifique se sont rendus sur les lieux du drame. Vasou S et Prakash N ont été interpellés. Lors de son interrogatoire par les enquêteurs de la Criminal Investigation Division de Curepipe, il a soutenu que son invité avait glissé. Prakash N ne se sentant pas bien a, quant à lui, été admis à l’hôpital sous surveillance policière. Son ami Vasou est également hospitalisé.

L’autopsie pratiquée, dans la matinée de vendredi, par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du service médicolégal, et du Dr Maxwell Monvoisin,  a révélé que la victime a succombé à des blessures à l’abdomen. Il portait d’autres blessures, dont un œil au beurre noir, et avait des côtes fracturées.

Le policier a été placé en état d’arrestation. L’affaire a été confiée aux limiers de la MCIT. Le suspect a indiqué son intention de donner sa version des faits ce samedi après sa comparution devant la Bail and Remand Court. Il sera inculpé provisoirement de meurtre.

Chez la famille de la victime, on cherche à savoir ce qui s’est vraiment passé. Pour Soodeer, le frère de la victime, « c’est le policier qui a tué mon frère. J’espère que cette enquête sera menée en toute impartialité et qu’il n’y aura pas de cover up », fulmine-t-il. Les funérailles de la victime sont prévues pour ce samedi matin.