Actualités

Affaire Boskalis : la défense conteste la recevabilité de certains documents

Siddick Chady et Prakash Maunthrooa Siddick Chady et Prakash Maunthrooa

La bataille des pièces à conviction s’intensifie dans l’affaire Boskalis. La défense a émis une objection à la plupart des motions de la poursuite relative à la production des documents lors de l’interrogatoire du témoin Jan Cornelis Haak, qui s’est déroulé par visioconférence le lundi 25 juin 2018. La poursuite a versé des documents au dossier à charge attestant que des paiements ont été faits par la firme néerlandaise Boskalis à des tiers. La défense a soulevé plusieurs objections. Elle a d’ailleurs obtenu gain de cause à deux reprises.

Le premier document concerne une lettre émanant d’un certain Prakash. La défense a soutenu que ce document manque de précision et ne peut être pris au sérieux. Une objection que la magistrate Wendy Rangan a retenue. Le deuxième document a trait à un relevé bancaire de Boskalis faisant mention d’un paiement de 25 000 euros. Les ratures sur ce document ont incité la magistrate à l’écarter du dossier à charge, même si la poursuite avait clamé qu’il fallait protéger la confidentialité des autres clients de Boskalis.

L’audition du représentant de la firme néerlandaise a été ajournée à ce mardi. Au début de la séance de lundi, la cour intermédiaire s’est dispensée des prestations de l’interprète néerlandais, car ce dernier était, selon le magistrat de la cour de la Haye, « phonétiquement insuffisant et grammaticalement inadéquat ». L’audition s’est donc poursuivie sans interprète.

Siddick Chady, ex-Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), et Prakash Maunthrooa, ex-directeur de la MPA, sont accusés de corruption et d’entente délictueuse dans l’allocation du contrat à Boskalis. La firme néerlandaise aurait offert des pots-de-vin de Rs 3 millions à Siddick Chady avec la complicité de Prakash Maunthrooa. Tous deux plaident non coupables.

La poursuite est représentée par Me Rashid Ahmine, Senior Assistant Director of Public Prosecutions et Me Jean-Michel Ah Sen, Principal State Counsel. Siddick Chady est défendu par Me Said Toorbuth et Prakash Maunthrooa par Mes Antoine Domingue, Senior Counsel, Siddartha Hawoldar et Yash Bhadain.