Xplik ou K

Appel à la solidarité : un couple tente désespérément de terminer sa maison

Construction Saoud a besoin de matériaux de construction.

C’est la détresse chez un couple avec deux enfants à sa charge. Il n’arrive pas à terminer la construction de sa maison, faute de moyens. Le mauvais sort veut qu’il soit menacé d’expulsion de la maison en location et risque, par conséquent, de se retrouver à la rue.

Saoud, 29 ans, est un habitant de Vallée Pitot. Il est marié et père de deux enfants âgés de 2 ans et 9 mois. Il travaille dans une compagnie textile et ses revenus mensuels de Rs 8 500 ne lui permettent pas de joindre les deux bouts. À chaque fin de mois, c’est le même combat : Saoud doit s’acquitter d’un loyer de Rs 3 500, payer les factures d’eau et d’électricité et prévoir les dépenses pour les enfants.

Certains mois, il n’arrive pas à payer le loyer. Ce qui l’a amené à se retrouver dans la catégorie des mauvais payeurs. Le propriétaire de son logement a fini par l’inviter à vider les lieux et lui a accordé un délai.

Ce n’est pas la première fois que cette famille se retrouve dans une telle situation. Elle a dû, dans le passé, changer plusieurs fois de maison.

Pourtant, chez ses parents qui habitent dans une modeste maison à Vallée-Pitot, Saoud est propriétaire d’un lopin de terre. Il aurait voulu construire, mais l’argent fait affreusement défaut. Quand il a fait une demande auprès de la National Empowerment Foundation (NEF), il lui a été répondu qu’il n’est pas considéré comme le chef d’une famille à faible revenus.

L’homme et la femme ont commencé la construction de leur maison, au prix de grands sacrifices et avec l’aide de certains bienfaiteurs. Mais ils ont fini par manquer  de matériaux. Plus rien ne bouge maintenant que le couple s’est endetté jusqu’au cou pour tenter de faire avancer les travaux. Il ne lui reste qu’un seul espoir, cela de pouvoir compter sur l’élan de solidarité dont les Mauriciens savent si bien faire preuve, en certaines occasions.

Le couple a besoin de 350 briques de six pouces à Rs 23, 80 l’unité, de trois tonnes de macadam et rocksand au coût de Rs 3 035, de vingt pochettes de ciment à Rs 250 l’unité et d’environ 15 barres de fer de 10 pouces. Le couple est joignable sur le 5805 0131.