Xplik ou K

Après un contrôle routier : il allègue qu’un policier a endommagé sa moto

Contrôle routier. Contrôle routier.

Les faits se sont déroulés le 19 mai. Un jeune habitant de Triolet, T. Sayyad, explique qu’il rentrait chez lui à moto quand deux policiers l’ont arrêté pour un contrôle routier. Bilan des vérifications : une moto « abîmée ».

Le jeune homme, de la vingtaine, explique qu’il revenait d’une session de prière quand les deux policiers l’ont contrôlé. « J’ai écopé de deux contraventions pour le non-port du gilet fluorescent, et parce que ma plaque d’immatriculation était illisible  », souligne T. Sayyad. « Je n’ai pas contesté la contravention, car je suis conscient qu’au moment des faits, je ne portais pas le gilet. » Toutefois, selon notre interlocuteur, alors qu’il s’apprêtait à reprendre la route pour rentrer chez lui, un autre policier en civil, de l’autre côté de la route, lui aurait demandé de se garer pour une vérification de son pot d’échappement. « Selon moi, il pensait que j’avais modifié ma motocyclette. Mais mon engin est une moto de sport », confie T.

Sayyad. «  Le policier a emballé le moteur et il  a été endommagé  », fulmine le jeune homme. « Qui va me rembourser les dommages ? Les coûts de réparation, selon mon mécanicien, s’élèvent à Rs  10 000 environ. À ce jour ma moto se trouve toujours au poste de police et j’attends qu’elle soit examinée par un expert », conclut Sayyad.

Sollicité pour une intervention à ce sujet, l’inspecteur Shiva Coothen a expliqué qu’«  effectivement, il y a eu une déclaration faite au poste de police de Triolet. Je verrai ce qu’il en est de l’état du véhicule du jeune homme. Par la suite, je reprendrai contact avec ce dernier », explique l’inspecteur.