Faits Divers

À Baie-du-Tombeau - Deux frères «terrorisent» une famille

Prisca, fille de Sandhya. Prisca, fille de Sandhya.

Trois membres d’une famille de Baie-du-Tombeau ont vécu une expérience traumatisante, samedi matin. Ils ont été attaqués par deux frères qui ont saccagé leur maison, où ils vivent comme locataires. Une déclaration a été faite au poste de police de la localité.

Une famille de Baie-du-Tombeau a été victime de deux frères, habitant la même région, samedi matin. Sandhya (prénom fictif), âgée de 56 ans et deux autres proches expliquent qu’ils se trouvaient à leur domicile quand deux frères y ont fait irruption. Les voyoux ont saccagé la maison et brisé plusieurs panneaux de vitres. Le compagnon de Sandhya a été blessé et a été emmené à l’hôpital. Une plainte a été déposée au poste de police de la localité par Sandhya. La fille de cette dernière, que nous prénommerons Prisca, a également fait une déclaration contre un des malfaiteurs en l’accusant d’avoir exhibé ses parties intimes.

Contactée par le Défi Quotidien, la quinquagénaire dit craindre pour sa sécurité. « Ces deux individus vivaient en location dans une maison à Baie-du-Tombeau. Comme ils ne payaient pas leur loyer, le propriétaire les a expulsés. Ma fille Prisca, à la recherche d’une maison, a fait une demande de location au propriétaire. Et ce dernier a accepté. Mais les deux ex-locataires pensent que je suis derrière leur expulsion afin que ma fille récupère la maison. C’est complètement faux. C’est la raison pour laquelle ils se sont vengés », raconte Sandhya.

La mère de famille ajoute avoir été menacée par les deux frères. « Zot inn dir mwa sa pa pou fini koumsa e mo per pou ress dan lakaz. Je crains qu’ils ne mettent leurs menaces à exécution. Je suis tellement terrifiée que je n’arrive plus à dormir. Dès que je ferme les yeux, j’ai des frissons, de peur qu’ils ne m’agressent », avoue-t-elle.

Quant à Prisca, elle confie avoir été humiliée par l’exhibition sexuelle d’un des malfrats. Elle rapporte qu’un des suspects a lancé une antenne parabolique en direction de la maison de sa mère. « Comme j’habite tout près, je me suis rendue sur place pour voir ce qui se passait. C’est alors qu’il m’a montré ses parties intimes en faisant des gestes indécents. Je me suis sentie humiliée d’autant plus que des proches m’avaient accompagnée », confie-t-elle.

La police a procédé à l’arrestation d’un des responsables. Il a avoué s’être rendu sur les lieux du délit mais nierait toute accusation d’exhibition sexuelle. Il a été relâché sur parole après son interrogatoire et devrait comparaître devant le tribunal de Pamplemousses, lundi, où il répondra de deux charges provisoires. Quant à l’autre frère, il a été interpellé et autorisé à partir après avoir été entendu par les autorités.  

L’enquête est placée sous la supervision de l’inspecteur Poonye.