Actualités

Bar Council : sursis pour Sanjeev Teeluckdharry

Sanjeev Teeluckdharry Sanjeev Teeluckdharry a saisi la Cour suprême contre le Bar Council.

Dans un communiqué émis mercredi, le Bar Council indique qu’il ne mettra pas à exécution sa menace de suspendre l’avocat et député Sanjeev Teeluckdharry. Cela, en attendant que la Cour suprême ne se prononce sur le litige.

La Cour suprême tranchera dans le conflit opposant le Bar Council à l’ex-Deputy Speaker de l’Assemblée nationale, Me Sanjeev Teeluckdharry. Un communiqué a été émis par le Bar Council en ce sens mercredi.

Le conseil de l’ordre des avocats explique qu’après avoir reçu une convocation de la Cour suprême, dans la matinée, le conseil ne va entreprendre «aucune autre action, avant d’en informer le juge des référés ». Le Bar Council dit avoir retenu les services de Me Rishi Pursem, Senior Counsel, et Zubeida Salajee, Senior Attorney.

Le Bar Council ajoute qu’en attendant, il s’abstiendra de tout commentaire. Le communiqué fait suite à une réunion tenue mercredi après midi par le Bar Council, sous la présidence de Me Hervé Duval Jr, Senior Counsel. Étaient présents à la réunion : Mes Yahia Nazroo, Yanilla Moonshiram, Arvin Halkhoree, Anusha Rawoah, Varuna Bunwaree-Goburdhun.

Me Sanjeev Teeluckdharry, lui, a adressé une lettre au Bar Council mercredi matin pour indiquer sa position, après la décision du conseil de l’ordre de lui réclamer des explications sur les motifs pour lesquels il ne devrait pas être suspendu, en attendant que la Cour suprême ne se prononce sur une éventuelle sanction disciplinaire. Le Bar Council lui reproche de n’avoir pas respecté le code d’éthique des avocats et surtout sa conduite et ses commentaires après la publication du rapport de la commission d’enquête sur la drogue de l’ex-juge Paul Lam Shang Leen.

Dans sa lettre au Bar Council, Me Sanjeev Teeluckdharry explique que le conseil de l’ordre n’est plus habilité à se prononcer sur le litige, après qu’il ait référé l’affaire à la Cour suprême le 13 septembre 2018.

L’avocat ajoute qu’il a logé deux actions en Cour suprême contre le conseil de l’ordre. Son avoué, Me Yash Balgobin, réclame une injonction et une révision judiciaire pour contester la procédure engagée contre son client par le Bar Council et le suspendre du barreau.

La juge Shameem Hamuth-Laulloo a rejeté la demande d’injonction de l’avocat et a convoqué la partie adverse le 5 octobre. Pour la demande de révision judiciaire, l’affaire sera appelée le lundi 24 septembre. Me Teeluckdharry explique dans sa demande que sa suspension aura des conséquences sur l’administration de la justice et que ses clients devront retenir les services d’autres avocats, ce qui occasionnera des renvois. « Ma réputation et ma survie dépendent de mon métier. »

Une vidéo, publiée en ligne, est à l’origine du conflit. On y voit Me Teeluckdharry jeter à la poubelle une copie du rapport de la commission d’enquête sur la drogue.