Live News

Bon-Accueil : un père et son fils agressés par une bande de jeunes

Avish, 27 ans, et son père ont été agressés par un groupe de jeunes, à Bon-Accueil, le lundi 25 juin. Le groupe, composé de deux frères jumeaux et de dix autres jeunes, semble semer la terreur dans la localité.

Avish explique que, lundi après-midi, il s’est rendu à la boutique du coin, quand la bande de malfrats lui est tombée dessus. Un des frères jumeaux l’a approché pour lui parler, mais l’autre frère a vite fait de s’en prendre à lui. Le jeune homme a été frappé à plusieurs reprises. Il a été blessé aux arcades sourcilières et présente plusieurs ecchymoses au visage. Les images CCTV de la boutique ont enregistré toute la scène, survenue à la route royale, Bon-Accueil.

Plus tôt dans la journée du 25 juin, le père d’Avish, âgé de 58 ans, a lui aussi été agressé par les mêmes individus, à coups de gourdin cette fois-ci. Le fils raconte que son père avait surpris l’un des frères et une collégienne, s’enlaçant sur un terrain de jeu, non loin de leur maison. Le quinquagénaire les a rappelés à l’ordre. « Quelques minutes plus tard, les jumeaux ont débarqué chez nous. Ils ont agressé mon père à coups de gourdin dans le jardin, avant de prendre la fuite », relate Avish.

Le fils n’était pas à la maison au moment de l’incident. Ce n’est qu’en rentrant chez lui qu’il aurait appris ce qui s’était passé. Avish pense que la bande l’a attaqué pour l’intimider. Père et fils se sont rendus à l’hôpital avant de consigner une déposition pour agression et intimidation contre le groupe.

L’agression du lundi 25 juin ne serait pas un cas isolé. Certains habitants ont préféré témoigner sous le couvert de l’anonymat par peur de représailles. Selon leurs dires, certains des suspects prennent de la drogue synthétique et font preuve d’un manque de respect envers les autres. Ils sont connus pour des délits d’agression, de vol et de vandalisme. « Seki nou pa kompran, seki lapolis o kouran sa bann ka la, me pena oken aksion kont zot. Sa bann dimoun la kontan rod problem ek bann dimoun dan landrwa. Lot zour zot finn bat enn kontroler bis. Sak fwa fer depozision, me lapolis pa azir », s’insurge un habitant.

Les autorités ont ouvert une enquête. Retrouvez les images de la vidéosurveillance du lundi 25 juin sur la page web de Teleplus.