Faits Divers

Cinq collégiennes prises de malaise : les parents parlent d’un esprit maléfique

Mala avance qu’il y a quelque chose d’anormal qui s’en prend à sa fille Maya (16 ans) qui est en Form V, dans un collège privé à Curepipe.

Elle dit que cette dernière avait des douleurs intenses à la tête le mercredi 27 juin. La direction du collège l’a conduite à une clinique. Mala est partie la rejoindre et lui a fait faire des analyses – scan et tests sanguins. Mais les résultats disaient qu’elle n’avait rien.

Sur les conseils d’un religieux, son frère lui a apporté du « viburthi »,  la cendre sacrée pour ceux qui croient au Sai Baba, et lorsqu’elle l’a appliquée sur le front de sa fille comme un « tika », elle a repris connaissance. À 14 h 30, Mala s’est rendue au collège pour voir le recteur. « Je lui ai dit qu’il fallait prier parce que ce qui se passe n’est pas normal. Le médecin a fait subir des examens approfondis à ma fille mais il n’a rien vu. J’ai senti quelque chose de bizarre lorsque je suis arrivée au collège », raconte Maya.

Elle ajoute que sa fille avait perdu connaissance le lundi 19 juin lorsque sa cousine et ses trois camarades de classe s’étaient approchées d’une fille qui parlait toute seule dans les toilettes du collège. « Ma fille n’est pas allée à l’école pendant deux jours. Lorsqu’elle y est retournée, elle a une fois de plus perdu connaissance. Sa cousine est médecin et m’a conseillée de lui faire faire des analyses sanguines. Il n’y avait rien », dit-elle.  Maya confie qu’elle a peur. « Je suis pieuse. Quand j’ai récité un mantra à ma fille, elle s’est comportée bizarrement. »

Elles sont cinq filles, dont deux cousines, à avoir perdu connaissance au collège. Un autre parent indique que son enfant a elle aussi perdu connaissance et a été transportée à la clinique. Il précise que les analyses n’ont rien donné. Interrogé, le directeur de l’établissement a dit qu’une enquête est en cours.