Live News

Cour suprême : la DBM veut vendre les deux terrains d’Azaree

Shahebzada Noormohamed Azaree. Shahebzada Noormohamed Azaree.

La Development Bank of Mauritius a logé une action en Cour suprême contre l’Independent Commission Against Corruption. La banque souhaite vendre deux terrains appartenant à Shahebzada Noormohamed Azaree, dit Dad, directeur de l’enseigne Gloria Fast food. Les deux propriétés sont sous le coup d’une saisie-arrêt.

Deux terrains appartenant à Shahebzada Noormohamed Azaree, dit Dad, directeur de l’enseigne Gloria Fast Food, intéressent la Development Bank of Mauritius (DBM) et l’Independent Commission Against Corruption (Icac). Les deux propriétés sont situées à Le Hochet, Terre Rouge. La première est d’une superficie de 5 824 m2 et la deuxième de 387 m2.

La banque souhaite vendre les deux terrains afin de rembourser un emprunt de Shahebzada Noormohamed Azaree. Pour la commission anticorruption, l’achat des deux propriétés, nécessite une enquête. L’Icac a d’ailleurs demandé et obtenu une saisie-arrêt des deux biens. Cela, suivant un ordre du juge des référés émis, le 11 mai 2017. 

Blanchiment d’argent

Dans un affidavit juré par Dharshini Seenundun, officer-in-charge du département légal de la DBM, elle fait valoir certains arguments. La banque, dit-elle, a accordé des facilités bancaires à hauteur de Rs 1 million à Shahebzada Noormohamed Azaree. Toutefois ce dernier, selon la banque, a échoué à rembourser l’emprunt et les intérêts. Les pénalités se sont accumulées et le directeur de l’enseigne Gloria Fast food se retrouve désormais avec des dettes d’une valeur de Rs 2,4 millions.

La DBM a, en avril 2017, initié les procédures devant le Master’s Court afin de vendre à la barre, les deux terrains, placés en garantie contre les facilités bancaires. Un mois plus tard, soit en mai 2017, l’Icac a obtenu une saisie-arrêt des deux propriétés.

En conséquence, la DBM demande à la Cour suprême de révoquer l’ordre de saisie-arrêt, obtenu par la commission anticorruption, le 11 mai 2017, ou alors de lui permettre de vendre les deux terrains pour rembourser les dettes contractées par Shahebzada Noormohamed Azaree.

L’affaire a été appelée, le 20 juin 2018 et a été renvoyée au 6 juillet 2018. Soulignons que le patron de la chaîne de restauration rapide, a été arrêté et détenu en marge de l’enquête policière sur la saisie record de 157 kilos d’héroïne au port. La commission anticorruption a, de son côté, ouvert une enquête pour blanchiment d’argent contre lui. Les limiers de l’Icac examinent à la loupe le train de vie de l’homme d’affaires.