Politique

Débats budgétaires - Leela Devi Dookun-Luchoomun : « Ne laisser personne de côté »

Leela Devi Dookun-Luchoomun

« Personne n’est laissé de côté », affirme Leela Devi Dookun -Luchoomun. La ministre de l’Éducation soutient que la priorité du Budget 2018/ 2019 est l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. « L’éducation est l’agent par excellence qui peut apporter cette transformation », dit-elle, en ajoutant qu’il y a un consensus général sur les réformes adoptées par ce gouvernement.

« Nos ressources humaines demeurent notre bien le plus précieux. L’éducation doit œuvrer à l’épanouissement de chacun. » Au fil des ans, le rôle de l’enseignant a changé grâce aux nouvelles technologies. « L’enseignant n’est plus le seul détenteur de la connaissance, mais devient l’accompagnateur. C’est celui qui aidera le jeune à faire preuve de discernement. » Plusieurs principes guident la philosophie du gouvernement de l’Alliance Lepep en matière d’éducation, dit-elle. Parmi, augmenter l’accès à l’éducation, assurer que tout le monde ait une chance égale. Au niveau de l’enseignement supérieur, Maurice a une grande opportunité à saisir. Aujourd’hui 60 % des jeunes se trouvent en Afrique. « D’ici 2050, 400 millions d’Africains seront prêts pour des études supérieures », affirme la ministre. Et Maurice a le potentiel réel de devenir cet Education Hub tant annoncé Elle a pris la défense de Sharmila Seetulsingh-Goorah, directrice de l’Université de Technologie Maurice (UTM). « Personne ne peut me manipuler. Je suis ce dossier depuis trois ans. Je ne suis pas du genre à écouter tout ce qu’on raconte », dit-elle.

Faisant les louanges du Premier ministre, Pravind Jugnauth, Leela Devi Dookun-Luchoomun souligne que celui-ci « est à l’écoute de la population. Surtout les plus vulnérables. Il croit dans l’effort. Ce Budget sert à récompenser ceux qui font l’effort et ceux qui sont dans le besoin », ajoute-t-elle.