Xplik ou K

Déconnectés du réseau du CEB : ils vivent sans électricité depuis un an

ceb (Photo d’illustration) Le compteur a été déconnecté du réseau du CEB car les factures présentait des arriérés.

Patrick How et les siens vivent sans électricité depuis un an. Après le décès de son beau-père, cet habitant d’Olivia et sa famille ont décidé d’aller vivre dans la maison de ce dernier. Le hic c’est qu’il y avait des arriérés sur les factures de courant. Montant dû : Rs 14 000. « Mon beau-père avait de nombreuses factures impayées qui se sont accumulées au fil du temps. »

Après le décès de ce dernier, le Central Electricity Board (CEB) a déconnecté le compteur de son réseau. Patrick How soutient avoir par la suite soldé la somme due et fait une demande au CEB pour obtenir un nouveau compteur, mais en vain.

La frustration peut se lire sur le visage de l’habitant d’Olivia. « Toutes les démarches que j’ai entreprises auprès du CEB durant une année n’ont rien donné. J’attends toujours. »

Ce qui l’attriste le plus est le fait que ses enfants sont contraints d’étudier et de faire leurs devoirs à la lumière d’une bougie tous les jours. « C’est très dangereux et risqué. Je suis outré que mes enfants n’aient aucune distraction et qu’ils ne puissent regarder la télé comme ceux de leur âge », ajoute-t-il.

Patrick How souligne que le CEB lui a réclamé une lettre de consentement de tous les héritiers de la maison pour qu’il puisse obtenir son nouveau compteur.

Sollicitée pour des précisions, le Dr Aansa Beedacee du CEB a confirmé qu’un document certifiant que les héritiers sont d’accord que le demandeur réside dans la maison a été réclamé. « Cela fait partie de la procédure que nous devons suivre. Le demandeur doit aussi se munir d’un affidavit de succession. Une fois cette étape franchie, il devrait avoir son compteur », conclut le Dr Aansa Beedacee.