Actualités

Dégradation de la situation à la Ji Yun Knits de Goodlands : grève de la faim malgré la menace de déportation

Ji Yun Knits de Goodlands

Les travailleurs bangladais de l’usine textile Ji Yun Knits de Goodlands ont entamé une grève de la faim jeudi. Ils veulent attirer l’attention sur leur sort.

Les grévistes ont été informés par des préposés du ministère du Travail que leur action est illégale. Ils sont plus de 60 qui ont cependant décidé de poursuivre leur action de grève et cela, malgré les risques de déportation.

« Ces travailleurs vivent dans des mauvaises conditions et des déductions ont été faites sur leurs salaires sans même les avertir », dénonce le syndicaliste Faizal Ally Beegun.

Des fonctionnaires du ministère du Travail et des Relations industrielles se sont rendus sur place jeudi. Selon les informations à leur disposition, Rs 2 300 ont été déduites des salaires des travailleurs pour les frais de nourriture et d’hébergement.

Une mesure que les employés trouvent « injuste ».

La direction les a informés que les 29 ouvriers bangladais qui échappent à ces paiements ont déjà complété leurs trois années de service. Certains devront quitter Maurice le 18 juillet et d’autres le 18 décembre.