People

Événementiel : Soraya Currimjee en Asie pour la promotion de Daft Punk Tribute

Soraya Currimjee Soraya Currimjee a diversifié son agence, en collaborant à des projets cinématographiques et à des pubs.

Plus de 25 ans après avoir été la première Mauricienne à lancer une agence de mannequins, Soraya Currimjee prend un nouveau pari : promouvoir le duo Daft Punk Tribute en Asie. Une démarche qui intervient après que sa société HSN Model Management a réussi à monter dans un temps record un concert du duo électro-pop à Villas Caroline le 25 mai dernier.

«Le plus dur a été d’obtenir les autorisations à Maurice afin d’organiser le concert en temps voulu », explique Soraya Currimjee, à la table de son restaurant à Curepipe. C’est vrai que ses contacts ont tous répondu présents à cet événement musical sans précédent : Impact Production, Villas Caroline, Total, Emtel, Phœnix Camp Minerals, Marideal ou encore la Mauritius Tourism Promotion Authority. Mais c’est aussi et surtout sa petite équipe de six salariés autour d’Aurélie David et de Diane Gowry qui a su se dépasser pour être dans les délais. « Nous avons eu six semaines pour monter le concert à Maurice après le coup de fil de notre associé de La Réunion où se produisait le duo », confie-t-elle.

Après les autorisations, il a fallu organiser la scène qui exigeait un maximum d’ajustements techniques et scéniques, dont une structure pyramidale, en rapport avec le registre musical du duo. Un défi relevé par la société Impact, rompue à ce genre de performances. « Pour notre société, c’était le plus gros budget pour un spectacle, car il incluait les coûts d’un marketing ultra-rapide, avec une campagne de pub à travers des billboards, la radio et les media sociaux afin d’être prêts pour le 25 mai sur la plage de Flic-en-Flac », fait observer notre interlocutrice qui, pourtant, s’y connaît en matière de montage financier.

Mais cette fois, il y avait à la clé une belle proposition : celle de prendre en charge la campagne promotionnelle du duo en Asie. « Nous avons pensé que c’était dans nos cordes, car moi-même j’ai une expérience de deux années consécutives dans l’organisation de Filmfare Awards », fait valoir cette femme dont la culture musicale passe dans des tubes de Bollywood, les refrains folk de Simon & Garfunkel, la musique locale et les grandes symphonies.

Tournée

Ce sont sur ses contacts dans le monde du spectacle indien qu’elle compte s’appuyer pour entamer sa campagne de promotion du duo musical. « En Inde, pour les deux Filmfare Awards, ma société s’était vue confier la responsabilité de recruter tous les artistes étrangers qui devaient monter sur scène pour les danses. Nous recrutons soit au sein des agences soit de manière individuelle », indique-t-elle. Déjà dans les bons papiers de certains gros groupes indiens, comme les hôtels Taj et Le Méridien, elle explique que ce précieux réseau est le résultat d’un travail assidu et professionnel.

Si sa connaissance du milieu artistique indien devrait lui faciliter la promotion de Daft Punk Tribute, en revanche, elle concède qu’elle envisagerait un partenariat en Chine pour réussir le même exercice dans l’Empire du milieu. En septembre 2018, elle compte entreprendre sa tournée de promotion en Inde et l’année suivante, elle mettra le cap sur la Chine. « Je reste positive car mon équipe a su montrer son potentiel lorsqu’il a fallu relever le défi de monter le concert de Daft Punk Tribute. Si le volume de travail l’exige, on recrutera quelques personnes », précise-t-elle.

Comment explique-t-elle une telle longévité dans ce monde de l’événementiel devenu très compétitif ? « Je pense qu’il y a un peu de ma personnalité, de ma rigueur professionnelle, mes relations avec mes employés, mais à Maurice comme en Inde, ce secteur est très concurrentiel. Il y a beaucoup de requins », fait-elle observer. Même si le milieu du mannequinat international s’est ouvert aux filles d’origines non européennes, il reste encore largement dominé par les filles de type caucasien, dit-elle.

Depuis qu’elle a restructuré sa société, Soraya Currimjee a diversifié son agence, en collaborant à des projets cinématographiques indiens en tournage à Maurice et à des pubs internationales. « Les talents sont nombreux à Maurice, mais il faut que des opportunités se créent. Quant aux filles mauriciennes dans le mannequinat, elles ne sont pas nombreuses à vouloir se rendre à l’étranger. Elles sont encore attachées à leurs familles, à leur travail et à leurs amis. C’est un peu dans la tradition mauricienne », explique-t-elle.

Mère d’un petit garçon de deux ans et demi, Soraya Currimjee concède qu’elle ne passe pas assez de temps avec lui. « Je suis souvent en voyage, mais je m’efforce de trouver du temps pour lui. Je ne veux pas qu’il me le reproche un jour. »

À l’international

Soraya Currimjee

La réputation de Soraya Currimjee ne connaît pas de frontières. Son talent de dénicheuse de mannequins a valu aux beautés mauriciennes figurant dans le catalogue de l’ex-Haseena Model Agency (HMA) de faire la Une des journaux indiens à Mumbai, Delhi et Hyderabad. Elle-même n’est pas une inconnue pour les stars de Bollywood, de Kabir Bedi à Karan Johar, en passant pas Shah Rukh Khan. Au catalogue de HMA, il faut ajouter la prestigieuse styliste de mode et créatrice de parfums française Lolita Lempicka qui avait recouru aux mannequins de Soraya Currimjee pour un défilé de mode à Maurice. Depuis, sa société Fantazia Events, filiale de HSN Model Management, fondée en 1989 et opérant comme un agent d’artistes, s’est diversifiée. Elle organise des événements professionnels en intégrant les recettes qui ont fait le succès de HMA axées sur la chorégraphie, la photographie, le spectacle, la vidéo et l’animation, entre autres, mais aussi en tenant compte des attentes d’une clientèle tournée vers l’ouverture culturelle diversifiée.