Live News

Faux monnayeur : il écoulait cinq fausses coupures de Rs 2 000 par jour

Anson Venkatasamy Les fausses coupures étaient fabriquées dans un hôtel. Le jeune homme écoulait lui-même les faux billets.

Anson Venkatasamy, 20 ans, un habitant de Bain-des-Dames, à Port-Louis, est soupçonné d’être à la tête du réseau qui écoulait des fausses coupures de Rs 2 000 à travers l’île, avec une concentration dans la capitale.

Anson Venkatasamy a été arrêté samedi dans un hôtel de la capitale. Le jeune homme avait loué une chambre essentiellement pour la fabrication de ces fausses coupures. Une quarantaine de billets de Rs 2 000, en voie de réalisation, a été découverte sur place. De plus, il y avait tout un attirail informatique destiné à la fabrication de faux billets.

Après son arrestation, il s’est mis à table. Le réseau ciblait essentiellement des petits commerces de la capitale. Il a raconté que dans un premier temps, il bénéficiait de l’appui de plusieurs personnes avec lesquelles il partageait les recettes.

Mais quand la circulation de fausses coupures de Rs 2 000 a été ébruitée, les membres du réseau avaient graduellement délaissé Anson Venkatasamy.

Du coup, le jeune homme faisait lui-même le tour des commerces, en vue d’écouler les fausses coupures. Anson Venkatasamy était au four et au moulin, selon les enquêteurs.

L’habitant de Bain-des-Dames s’était fixé comme objectif d’écouler cinq fausses coupures de Rs 2 000 par jour.

Avant de fabriquer les faux billets, il avait démarré son entreprise de faussaire avec de fausses coupures de Rs 25 et de Rs 50. 

Pour rendre la coupure authentique, ou presque, il avait recours à une panoplie de matériels. Il récupérait un « fil argenté » dans des coupures de Rs 50 ou Rs 100 et le plaçait dans les coupures de Rs 2 000. Il avait également recours à du vernis à ongles pour ajouter de la couleur aux billets.

Anson Venkatasamy n’en est pas à ses premiers démêlés avec la police. Dans le passé, il a déjà été arrêté pour possession de faux billets au Caudan. De plus, les enquêteurs soupçonnent qu’il aurait un lien avec une bande arrêtée pour possession de faux billets par la Central Investigation Division (CID) de Moka.

La police est à la recherche de ses présumés complices. L’enquête policière est menée par une escouade menée par le sergent Chowrimootoo de la CID de Port-Louis Sud, sous la supervision du surintendant de police Sailesh Kumar Beehary.