Faits Divers

Il agresse un policier avant de s’excuser : «Mo impé sou akoz sa mem monn exciter»

Trois policiers affectés au poste de police de Rose-Belle ont passé une soirée mouvementée dimanche. A la suite d’un appel d’une habitante de Cluny, ils se sont rendus sur place. Et là, ils se sont retrouvés face à un homme d’une trentaine d’années en train de proférer des jurons.

En apercevant les policiers, l’homme, un maçon visiblement en état d’ébriété, s’en est pris verbalement à eux. L’un des agents a cherché à le calmer et s’est rapproché de lui. Le trentenaire, qui empestait l’alcool, a voulu lui donner un coup de poing. L’agent a esquivé. Les deux autres policiers sont alors intervenus. Mais l’énergumène devait leur opposer une farouche résistance. Dans la lutte, tout le monde a fini par se retrouver par terre. Le maçon a finalement pu être maîtrisé.

C’est à ce moment-là que l’homme en furie a semblé reprendre ses esprits et s’est calmé. Les policiers lui ont fait savoir qu’il s’était rendu coupable d’une offense grave. Il s’est alors confondu en excuses : « Missier, mo pe aller aster. Mo pas pu fer nanier. Monne impe sous akoz sa même mone excité. Exkiz mwa aster. ». Il a quand même été conduit au poste de police de Rose-Belle où une plainte pour « assaulting police » a été logée contre lui.