Faits Divers

Ils ont 4 et 2 ans : une fillette et son petit frère abandonnés par leurs parents

Pour les deux enfants, c'est Rosita leur maman. Pour les deux enfants, c'est Rosita leur maman.

C’est l’histoire de deux enfants en bas âge délaissés par leurs parents biologiques. Recueillis par la tante de leur mère, ils survivent grâce à la pension de la vieille mère de celle-ci. La tante veut à présent avoir la garde permanente des gosses.

Agés de 2 ans et de 4 ans, Vikesh et Pari*, frère et sœur, ne connaissent pas leurs parents biologiques. Voilà deux ans que les petits ont été abandonnés. Rosita*, 51 ans, domiciliée dans un faubourg de la capitale, la tante de leur mère, les a recueillis sous son toit. En plus de s’occuper de sa mère malade, âgée de 75 ans, la tante doit également surveiller les petits. Elle dépend de la pension de la vieille dame pour subvenir à leurs besoins.

Elle se rappelle comme si c’était hier. Preety, la mère des petits, jadis vivait chez elle. « Mon frère est décédé jeune et sa fille est venue vivre avec moi. En sus de mes deux enfants à l’époque, je devais m’occuper d’elle également. Ma belle-sœur a préféré aller vivre ailleurs », se souvient Rosita. « Nou ti get li kouma enn ti la prinsess. Elle avait tout ce dont elle désirait », nous dit-elle.

Au fil des ans, le comportement de Preety a changé. « Elle s’est laissé entraîner sur une mauvaise pente. À 15 ans, elle s’est amourachée d’un voyou. Ma nièce a préféré l’écouter. Preety était devenue incontrôlable. Quand nous lui parlions, elle se rebellait. Finalement, elle a quitté la maison pour aller vivre avec son amoureux et a mis un terme à sa scolarité », se souvient Rosita.

Puis un jour, la jeune femme est de nouveau apparue devant la porte de sa tante. C’était il y a deux ans. « Elle portait un bébé de deux semaines d’un côté et sa fille de deux ans de l’autre. Avec ma mère, nous pensions qu’elle était revenue à de meilleurs sentiments et, qu’avec les petits, elle allait prendre ses responsabilités ». Mais, elle n’est pas restée bien longtemps. Au bout de deux mois, Preety a une fois encore déserté le toit de sa tante.

« Au bout de plusieurs jours sans nouvelles, j’ai signalé sa disparition à la police. Pas un mot, ni un appel ou un message. Les jours sont devenus des semaines, des mois et maintenant des années. Elle a abandonné ses petits et n’a laissé aucune trace. Le père non plus n’est jamais venu », s’indigne-t-elle. Ces deux dernières années, Rosita s’est occupée des deux petits. « Mes enfants ont fait leur vie et moi je m’assure que les petits et ma mère ne manquent de rien », lâche-t-elle.

Ce n’est que tout récemment que la petite Pari a pu être déclarée à l’état civil. Avec une mère souffrante et les deux petits à sa charge, la tante souligne qu’elle ne peut travailler. « Qui veillera sur eux ? Je dois nous faire vivre avec la pension de maman. La petite a commencé l’école et ce n’est guère facile », nous dit-elle. Les officiers de la Child Development Unit (CDU) ont été informés de même que la police de ce cas d’abandon d’enfant le 29 mai.

Pour Rosita, le plus important demeure le bien-être des enfants. « Je vais faire les démarches pour obtenir la garde des petits. Je ne souhaite pas qu’un jour elle réapparaisse pour repartir avec eux, cela me fendra le cœur. C’est moi qu’ils appellent maman », dit-elle.

(*les prénoms sont modifiés)