Live News

Infractions : ce code de la route maintes fois bafoué

Le code de la route est enfreint à chaque minute. Il suffit que la police ait le dos tourné pour que les automobilistes bafouent les règles les plus élémentaires de la sécurité routière. Ils imaginent sans doute que ce qu’ils font est anodin. Mais ce qu’ils semblent oublier sur le moment, c’est que leurs actes peuvent être lourds de conséquences.

Braver les interdits, faire fi des marquages routiers, ignorer les feux de signalisation, dépasser dangereusement d’autres véhicules… L’incivisme continue de se frayer un chemin. En témoignent les nombreux accidents de la route enregistrés depuis le début de l’année. Que ce soit sur l’autoroute ou dans les artères de Port-Louis, à des intersections ou à hauteur des ronds-points, les automobilistes commettent de plus en plus d’infractions au code de la route. Des délits qui causent souvent des accidents fatals.

D’aucuns diront que la faute devrait plutôt être imputée aux anomalies décelées au niveau des marquages routiers. Des experts suédois de la firme SweRoad en avaient d’ailleurs dressé toute une liste. Ils avaient fait une étude sur 450 kilomètres de routes à travers Maurice en avril 2017. Ils avaient même fait des recommandations aux autorités.

Mais peut-on tenir uniquement les marquages routiers pour responsables du nombre élevé d’accidents ? Et les automobilistes dans tout cela? N’ont-ils pas leur part de responsabilités ? Ne devraient-ils pas revoir leur comportement sur la route ? Il suffit de voir les infractions au code de la route que commettent certains pour comprendre où le bât blesse…

Impatience quand tu nous tiens !

route

À la Cybercité, c’est la loi de la jungle après les heures de bureau. Les plus audacieux se frayent un chemin pour ne pas avoir à trop attendre dans les bouchons. Tant pis pour les automobilistes plus courtois et respectueux qui attendent patiemment au lieu de faire des dépassements dangereux. 

Ces obstructions qui en génèrent d’autres

route

Le stationnement est interdit sur les boîtes jaunes. La Road Traffic Act est claire à ce sujet. Dans ce cas, comment expliquer que certains automobilistes, comme ceux-là à la rue Desforges, ne se gênent pas pour se garer dans ces boîtes. Leur comportement occasionne des embouteillages dans les rues adjacentes.

La voie de l’incivisme

route

Keep left except when overtaking. Le règlement stipule clairement qu’il faut garder la voie de gauche, sauf lors de dépassements. Or, il semblerait que certains motocyclistes aient besoin d’une piqûre de rappel, comme ici à la rue Desforges.

Aucun respect pour la ligne

route

Ils sont plusieurs à traverser les lignes discontinues. Même les autobus et les poids lourds ne se gênent pas. Le plus important pour les conducteurs : gagner du temps. « Bann gard-la pa dir nanye parfwa  », confie Roshan, qui emprunte régulièrement cette route.

La mère des carambolages

route

La plupart du temps, les carambolages surviennent lorsqu’il y a une obstruction subite de la voie. À Ébène, par exemple, les lignes discontinues servent à protéger les automobilistes de ces obstructions. Toutefois, certains s’octroient le droit de traverser ces lignes. Ils commettent alors une infraction à la «lane discipline ».

Orange ne signifie pas «plus vite»

route

En voyant les feux de signalisation passer à l’orange, ce camion tente de foncer pour ne pas avoir à s’arrêter lorsqu’ils passeront au rouge. À peine a-t-il traversé les feux que ceux-ci sont passés au rouge. On imagine bien qu’il aurait poursuivi son trajet si un autre véhicule, qui avait la priorité en sens inverse, n’était pas venu lui barrer la route, l’obligeant ainsi à s’arrêter.

Trottoir ou parking ?

route

La rue Mgr Leen est limitée en espace. Toute obstruction peut engendrer des embouteillages dans les deux sens. Les trottoirs sont souvent utilisés comme espaces de stationnement par certains. Quid des piétons ?

Vous avez dit stop ?

route

À la route des Pamplemousses, la ligne « stop » ne semble pas servir à grand-chose.

Boîte jaune, que fais-tu là ?

route

Toujours à Phœnix, la boîte jaune est ignorée. Aux heures de pointe, comme ici en journée, elle n’est pas respectée. Quelle est sa raison d’être ?

Zigzag au rond-point

route

On ne change pas de voie sur un rond-point. Pourtant, à Phœnix, les zigzags se multiplient durant la journée. Certains automobilistes passent d’une voie à l’autre voie pour gagner du temps.

Téléphone au volant

route

Cette infraction risque de coûter cher à ce conducteur. Il est pris ici en pleine conversation téléphonique au volant alors qu’il longe la rue Desforges.

Double infraction

route

On ne se gare pas sur le trottoir et encore moins sur une double ligne jaune. Ce conducteur a choisi de faire les deux.

Les voitures sur le trottoir, les piétons sur la chaussée

route

Certains garent leurs voitures en occupant un vaste espace des trottoirs, obligeant ainsi les piétons à marcher sur l’asphalte, le dos tourné au trafic routier.

La boîte zébrée n’est pas épargnée

centre

On ne circule pas dans une boîte zébrée. Pourtant, sur l’autopont d’Ébène, les automobilistes l’utilisent comme zone de transition entre deux voies.