Actualités

Ivan Collendavelloo : «La CWA est un vestige du passé»

Ivan Collendavelloo

Lors des débats budgétaires le lundi 25 juin au Parlement, le no 2 du gouvernement, Ivan Collendavelloo, a abordé ses deux sujets de prédilection : l’eau et l’énergie. Parlant de la situation prévalant à la Central Water Authority (CWA), Ivan Collendavelloo a formulé de vives critiques concernant cet organisme.

La CWA est, selon lui, un organisme dépassé ; « un vestige du passé », pour être plus exact. Alors que Maurice se transforme, la CWA ne répond plus aux nouveaux enjeux, car pour Ivan Collendavelloo, on ne peut continuer à « bat bate ». Il est d’avis qu’à Maurice tout évolue, « sauf la CWA ».

Plaidant une nouvelle fois pour le projet d’affermage, Ivan Collendavelloo a déclaré que le gouvernement MSM/MMM avait, dans le passé, déjà jeté les bases pour mener à la réalisation de ce projet. « Alan Ganoo avait lui-même déjà beaucoup travaillé sur ce projet. Je ne suis pas en train d’inventer la roue. Je me suis juste contenté de me baser sur des rapports existants », a-t-il ajouté, en rappelant que le bureau politique (BP) du MMM avait beaucoup discuté et ratifié le projet d’affermage entre 2000 et 2005.

Ivan Collendavelloo s’est aussi expliqué sur les rémunérations d’un éventuel opérateur privé pour la CWA. « Il sera payé sur le volume des tarifs d’eau. Il sera soumis à un exercice de performance qui lui permettra d’obtenir des bonus. Il sera sujet à des frais de pénalité s’il ne parvient pas à respecter ses objectifs », a-t-il poursuivi.

En ce qu’il s’agit de la non augmentation du tarif de l’eau, le no 2 du gouvernement a démenti ceux qui ont affirmé qu’il a été désavoué par le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. « Je suis allé voir le Premier ministre et nous avons largement discuté. Nous avons bien analysé les chiffres en présence des techniciens du ministère des Finances et c’est de cette manière que nous avons pu trouver une solution. C’est comme cela que fonctionne la démocratie », a-t-il précisé. Cette solution consiste à verser une aide financière annuelle à la CWA, ce qui devrait permettre d’alléger le fardeau financier de l’établissement.

Projets en chantier

Sur le volet de l’énergie, Ivan Collendavelloo s’est dit satisfait des efforts abattus par son ministère pour encourager la production à base d’énergies renouvelables. Maurice produit déjà 30 mégawatts d’électricité provenant de l’énergie solaire. Le ministre des Services publics prévoit que ce chiffre passera à 120 mégawatts d’ici l’an prochain avec les autres projets qui ont été mis en chantier, que ce soit par son ministère ou par le secteur privé.

« Nous n’avons pas besoin du charbon », a-t-il avancé, en rappelant que si le MMM et le Parti travailliste avaient remporté les dernières élections, on aurait eu droit au projet CT Power qui proposait de construire une centrale à charbon. Concernant le projet d’Internet initié par CEB FiberNet, Ivan Collendavelloo s’est dit satisfait du progrès accompli par cette filiale du CEB.