Politique

Le MP s’insurge contre l’ouverture de notre zone de pêche aux étrangers

Jean-Claude Barbier a commenté  la mesure budgétaire visant à autoriser les entreprises étrangères à pêcher dans nos eaux. C’était le samedi 30 juin lors de la conférence de presse hebdomadaire du Mouvement Patriotique (MP). Il a expliqué que les bateaux semi-industriels qui pêchent dans ces régions, éprouvent déjà des difficultés à ramener des prises adéquates et à trouver des marchés pour écouler leurs produits. « Ce secteur génère presque un millier d’emplois directs et plus de dix milles emplois indirects. Nous ne sommes pas  prêt pour mettre en place une telle mesure parce que nous n’aurons aucun contrôle sur les prises de ces entreprises étrangères. Nous n’avons ni les équipements nécessaires, ni le mécanisme et encore moins les moyens de le faire », a-t-il avancé.

Tania Diolle a, pour sa part, commenté le cas de l’adolescente de 13 ans qui a succombé à une crise d’épilepsie qui aurait été provoquée par une overdose de drogue synthétique. Selon elle, la situation de la drogue parmi les jeunes est « très grave ». « C’est une urgence nationale. Les parents sont dépassés par le phénomène de la drogue synthétique. Ils doivent être épaulés par des professionnels pour encadrer les jeunes qui tombent dans cet enfer. Nous demandons au gouvernement de mettre sur pied un centre de réhabilitation pour les jeunes », a-t-elle soutenu.

Alan Ganoo, le président du MP, est, lui, revenu sur la réforme du secteur de l’eau. Il a soutenu que cet exercice coûtera environ Rs 10 milliards. « Lors de son intervention à l’examen des dotations budgétaires, le ministre Collendavelloo a affirmé ne pas comprendre d’où je tenais ces informations. Eh bien, j’ai obtenu ces chiffres du rapport  rédigé par les experts de la Banque mondiale. C’est chagrinant qu’Ivan Collendavelloo ne connaisse  pas tous les détails d’un rapport qu’il a lui-même déposé », a-t-il souligné.

S’appuyant sur le  contenu de ce rapport, Alan Ganoo a ajouté que le projet de fournir de l’eau 24/7 n’est pas réalisable. « Il n’y aura pas de réforme dans le secteur de l’eau pendant le mandat de ce gouvernement, car toutes les procédures prendront un an au minimum », a-t-il affirmé.

Le président du MP a, par ailleurs déploré la manière de faire de Maya Hanoomanjee. « La Speaker de l’Assemblée nationale agit comme le bouclier de la majorité. Cela ne fait pas honneur au pays », a soutenu Alan Ganoo.