Magazine

L’héritage colonial

La maison Eureka, située à Moka, construite en 1830 et fortement attachée à l’histoire de plusieurs grandes familles anglaises et françaises de l’époque coloniale, est une maison créole qui a appartenu aux aristocrates britanniques et français. Elle a été reprise par Eugène Leclézio qui en est devenu le propriétaire en 1863.

La maison créole a été ouverte au public dans les années ‘80 en tant que musée avec ses 109 portes et fenêtres en bois. Elle fascine le visiteur avec ses fresques murales en papier peint et les divers objets d’antan, dont la vaisselle en porcelaine, qui y sont exposés. La maison est remplie d’antiquités et de photos d’époque, d’anciennes cartes géographiques et aussi des meubles du style indien et européen.

La maison Eureka est située sur un terrain de plusieurs hectares avec une vue panoramique sur la rivière. Ses vastes jardins du style colonial abritent certaines plantes endémiques et rares telles que le Bois colophane bâtard, le Bois en poudre, le Makak, le Manglier vert, le Bois puant, le Bois de Clou, le Bois de Pomme, le Bois de Fer, la Liane à gratter et le Mapou. On y trouve aussi le Bois mozambique, le Bois sureau, le Bois de chandelle, le Bois bouquet banané,  le Bois à trois feuilles, le Bois chenille, de même que l’Ebénier, le Tatamaka.

Un espace est spécialement aménagé pour accueillir les spécialités de  la cuisine créole.

Aujourd’hui, cette demeure continue d’attirer beaucoup de spectateurs. Lors de la visite guidée, le visiteur peut rencontrer Jacques de Maroussem, le maître des lieux. Ce grand conteur à l’accent français livre les plus grands secrets des personnages de l’époque qui ont habité cette demeure unique à Maurice.