Economie

Marché de l’emploi - Travailleurs étrangers : un recensement réclamé

Des sanctions devraient être prises contre les entreprises et individus qui emploient des travailleurs illégaux.

Quelque 350 étrangers travailleraient illégalement à Maurice, mais dans certains milieux on estime que leur nombre serait plus important. Comment combattre le travail au noir à Maurice ? Dev Luchmun propose la tenue d’un recensement de tous les travailleurs étrangers, alors  que Reeaz Chuttoo souhaite  l’introduction d’un Foreign Workers Regulations.

Dans certains milieux, on pense que des centaines de travailleurs étrangers seraient dans l’illégalité. Munis d’un visa de touriste, une fois au pays, ils se mettraient à la recherche d’un emploi.  Le  dirigeant de la Confédération des  Travailleurs du Secteur Privé (CTSP), Reeaz Chuttoo, blâme à cet effet la décision de l’ancien gouvernement, à travers une mesure budgétaire, d’autoriser des étrangers avec des visas de touriste de chercher du travail à Maurice. Il explique que c’est après qu’ils aient trouvé un emploi que leurs employeurs font les démarches pour les régulariser, résultant en une hausse des travailleurs étrangers au noir dans le pays.

Le syndicaliste craint que des étrangers travaillent au noir dans plusieurs secteurs d’activités à Maurice et aussi chez des individus. «  Ils sont à la merci de leurs employeurs et sont exploités vu qu’ils n’ont pas de permis de travail », s’insurge-t-il. Et, propose l’introduction d’un Foreign Workers Regulations.  Il souhaite aussi que les législations soient renforcées pour sanctionner toute personne qui emploie illégalement un travailleur étranger.

Le consultant en relations industrielles, Dev Luchmun propose que les autorités fassent un recensement des travailleurs étrangers  pour connaître leur nombre exact. Il insiste aussi pour qu’un  travailleur étranger soit doté d’une pièce d’identité comprenant tous les renseignements le concernant. «  Ceux qui ne possèdent pas une  pièce d’identité seraient dans l’illégalité », dit-il.  Il est lui aussi favorable à des sanctions contre les entreprises et individus  qui emploient des travailleurs illégaux.

 Il  juge aussi important que les inspecteurs du ministère du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi fassent des visites surprises dans les entreprises pour vérifier, si les travailleurs étrangers disposent d’une pièce d’identité. Il explique que cette mesure existe dans plusieurs pays.