Economie

Marché des valeurs : introduction de Rs 9 milliards d’obligations uniques à la Bourse

bom Le régulateur bancaire gère l’émission des obligations de l’État.

Les 50 ans d’indépendance du pays rapportent gros. Et ce ne sont pas les Mauriciens ayant investi dans les obligations spéciales de la Banque de Maurice qui diront le contraire. Cet investissement est un pas important vers la diversification des instruments financiers pour les particuliers en quête d’un meilleur retour sur leurs placements.

Rs 9 milliards. Tel est la somme totale investie par les particuliers et organisations non-gouvernementales dans les Bank of Mauritius Golden Jubilee Bonds en trois mois, soit du 15 mars au 15 juin. Le montant maximal par personne ou entité a été de Rs 5 millions alors que la somme minimale a été de Rs 25 000. Les obligations arrivent à maturité dans trois ans, soit le 15 juin 2021. Elles ont été émises dans le cadre des 50 ans d’indépendance du pays et du demi-siècle d’existence du régulateur bancaire. Le taux annuel est de 4,25 %, payable chaque trimestre à ces dates, le 15 des mois de mars, juin, septembre et décembre.

La finalité de cette offre unique est double. Il a été question d’offrir aux Mauriciens la possibilité d’avoir un meilleur rendement sur leur argent maintenu sous formes de dépôts fixes. Ainsi, un calcul simplifié nous indique les intérêts qui seront versés aux détenteurs des obligations avoisinent les Rs 1,15 milliard sur trois ans. Ensuite, il a permis d’absorber dans une certaine mesure l’excès de liquidités (en roupies) prévalant dans le circuit monétaire.

Maintenant que ces objectifs ont été atteints, il s’agit désormais de passer à la prochaine étape : son introduction sur le marché officiel de la Bourse de Maurice. La date effective a été fixée au mardi 26 juin, selon un communiqué publié sur le site de la Bourse. Ce faisant, le Mauricien pourra vendre ou accumuler ces obligations en passant par un courtier en placement.

Avec ces échanges, le Mauricien devrait se familiariser aux rouages de la Bourse de Maurice et l’investissement dans des obligations à diverses maturités émises par la Banque de Maurice et la Trésorerie publique. Tel n’était pas le cas jusqu’ici par manque de compréhension des transactions engageant ces instruments financiers et l’absence d’information sur l’accessibilité à ces obligations.

D’ailleurs, au-delà de ces Bank of Mauritius Golden Jubilee Bonds, le marché croule sous des émissions venant du ministère des Finances allant d’une maturité de trois mois à cinq ans ou plus. À titre d’exemple, le montant net que le gouvernement emprunterait du marché local sera de Rs 27,4 milliards est-il dit dans le Budget 2018/2019.