People

Melissa Wong Chor : une histoire inspirante

Melissa Wong Chor

L’histoire de Melissa Wong est inspirante. En seulement deux jours, cette jeune femme est devenue une nouvelle icône pour les aspirants-chefs. Rencontre.

Melissa Wong Chor, 33 ans, est devenue une icône en quelques jours. Une petite vidéo tournée pour la promotion du Niagara College (NC), au Canada, l’a rendue célèbre à travers le monde. La vidéo, d’une durée de trois minutes, a été visionnée plus de 10 000 fois. À Maurice aussi, la vidéo a été appréciée et les commentaires pleuvent.

Elle ne s’attendait pas à ce que cette vidéo fasse le buzz. « Au début, j’ai accepté de représenter le Collège Niagara et l’Institut canadien du vin et de l’alimentation (CFWI) en tant qu’étudiante bilingue pour partager mon expérience. Je ne m’attendais pas à ce que cela se produise. Mais si je peux être un modèle pour les étudiants internationaux et parler de mon expérience, cela vaut le coup », explique-t-elle.

Le changement que j’apporterai est le concept de la ferme à la table, puisqu’à Maurice, nous avons des légumes frais, des fruits et de la viande fraîche tout au long de l’année»

À travers cette vidéo et son expérience, elle espère aider d’autres jeunes qui veulent travailler dans cette industrie. « L’institution que je fréquente m’a offert beaucoup d’occasions. Je lui serai toujours reconnaissante pour cette expérience incroyable et les portes qui se sont ouvertes pour mon évolution. »

Parcours atypique

Le parcours de cette habitante de Terre-Rouge a connu des hauts et des bas. Son rêve était de devenir une Fashion Designer. Elle voulait aller à Singapour, mais elle a posé ses valises au Canada. Après ses études secondaires, elle avait postulé pour des études en Fashion à l’université de Maurice, mais elle a vite perdu l’intérêt et a abandonné ses études. Néanmoins, elle a continué à poursuivre une carrière dans le monde de la mode en travaillant dans trois usines de production. Toutefois, elle n’a pas eu la chance d’avoir une carrière bien encadrée.

Elle révèle qu’elle n’était pas si douée pour la cuisine. « Adolescente, j’ai brûlé énormément de casseroles et de poêlons. Mes parents travaillaient tous les deux et il fallait que je fasse la cuisine. Je regardais toujours mes grands-parents cuisiner. Parmi les petits-enfants, je goûtais à la nourriture en premier », ajoute-t-elle.

Elle était très curieuse pour tout ce qui touche au domaine culinaire et passait beaucoup de temps à regarder des programmes gastronomiques à la télévision. Elle se demandait souvent comment préparer tous ces plats merveilleux.

Quand j’ai vu mes aînés et mes professeurs parler de cuisine, cela a déclenché mon intérêt pour la gastronomie»

« Quand j’ai vu mes aînés et mes professeurs parler de cuisine, cela a déclenché mon intérêt pour la gastronomie. Car non seulement suis-je une passionnée, mais aussi je vois comment la nourriture peut rendre les gens heureux. Si les gens pour qui vous cuisinez sont heureux et satisfaits, alors cela apporte du bonheur dans votre quotidien », précise-t-elle.

Vie d’une apprentie

La vie de Melissa Wong Chor a changé drastiquement, quand elle a posé ses valises au Canada. Elle a choisi ce pays pour être plus près de son petit frère. « J’ai dû apprendre à me déplacer dans une nouvelle ville par moi-même. Je suis heureuse qu’au Canada, les gens soient très courtois. En ce qui concerne l’alimentation, ce n’est jamais facile. J’étudiais au NC, mais j’avais aussi commencé à travailler, car je voulais être indépendante », raconte-t-elle.

Au début, elle croyait que ce serait facile d’étudier et de travailler. Tel n’était pas le cas. « Je faisais des allers-retours entre l’école et mon lieu de travail. Il y avait des jours où je travaillais tôt le matin avant d’aller aux cours et parfois, je travaillais jusqu’à 21 h 30. Je devais étudier pour mes cours et mes examens », poursuit-elle.

Même si elle devait persévérer et être forte, elle est contente de ce parcours au Canada. Elle explique que le NC est un merveilleux collège pour l’apprentissage. « Le collège a connu une certaine expansion avec plus de cours de cuisine et de pâtisserie disponibles dans les laboratoires, une classe améliorée de dégustation de vin et de nouveaux équipements dans un laboratoire spécial pour la découpe et la salaison. Une nouvelle chambre froide a également été ajoutée pour permettre aux étudiants en pâtisserie de travailler avec du chocolat et le collège ouvrira bientôt sa propre distillerie. La partie la plus spéciale du collège est l’équipe CFWI, qui se compose de doyens, d’enseignants et d’autres membres du personnel avec qui j’ai eu la chance de travailler », dit-elle.

Projet d’avenir

Melissa Wong Chor est prête à atteindre ses objectifs et à réussir ses examens de Red Seal. Elle veut également acquérir plus de compétences et de connaissances. Elle aimerait revenir à Maurice et commencer quelque chose de nouveau.

« Le changement que j’apporterais est le concept de la ferme à la table, puisqu’à Maurice, nous avons des légumes frais, des fruits et de la viande fraîche tout au long de l’année. Si je retourne à Maurice, je me concentrerai davantage sur des ateliers de groupe de cuisine pour les citoyens qui veulent en savoir plus », indique-t-elle.