Live News

Mondial 2018 - Olga Jean-Pierre : loin des yeux, près du cœur

Elle vit à Maurice depuis quinze ans. Olga Jean-Pierre, une Russe, a épousé un homme d’affaires mauricien qu’elle a rencontré en France où ils étudiaient. C’est sous le soleil des tropiques qu’elle suit cette Coupe du monde.

Depuis l’ouverture du Mondial 2018, le 14 juin, la fièvre footballistique bat son plein chez les Jean-Pierre qui habitent la région ouest de Maurice. Cette Coupe du monde a un goût particulier pour cette famille, car ce grand événement sportif a lieu au pays de Poutine, le berceau natal d’Olga. 

C’est loin des yeux, mais tout près du cœur qu’Olga Jean-Pierre, directrice d’une école russe à Maurice, suit la Coupe du monde 2018. « On ressent quelque chose de fort, quand on n’est pas dans son pays. On se sent plus lié à son pays d’origine au niveau patriotique et on essaye de le soutenir comme on peut », explique-t-elle.  

Olga Jean-Pierre
Olga Jean-Pierre et ses deux fils. 

Mère de deux beaux enfants : Alexandre, 13 ans, et Maxime, 12 ans, elle est aussi la présidente de Conseil de coordination du forum des Russes de Maurice et enseignante au Lycée Labourdonnais où elle apprend la langue russe aux élèves. C’est avec un sourire radieux qu’elle nous ouvre les portes de son école qu’elle a bâtie avec l’ambition de partager sa culture et de la transmettre aux plus petits. Sur place, le Mondial 2018 éveille un enthousiasme et une fierté indéniables. La victoire de la Russie contre l’Arabie saoudite (5-0) lors du match d’ouverture et celle contre l’Égypte ont fait exploser sa joie. Elle raconte l’ambiance qui règne parmi les expatriés russes à Maurice pour cette Coupe du monde. « Nous essayons de nous rassembler le plus possible pour les matchs et l’enthousiasme coule de source. » 

Olga Jean-Pierre
Maxime et Alexandre prévoient de voir quelques matchs en famille sur grand écran à travers l’île. 

Elle organise aussi des événements sur le thème : Coupe du monde. « On a vu ensemble le match d’ouverture de la Coupe du monde, on prévoit de regarder d’autres matchs sur grand écran à travers l’île et finalement on organise un mini tournoi de foot au Lycée Labourdonais pour les élèves. » 

Elle est on ne peut plus satisfaite après la victoire des Russes en match d’ouverture. « Le score était top et les enfants sont les plus grands supporters avec leurs cris de guerre et d’encouragement. » La Mauricienne de cœur ne cache pas sa fierté que la Russie soit l’hôte d’un événement aussi grandiose. 

Olga Jean-Pierre
Olga (à dr.) est satisfaite de l’ambiance qui règne parmi les expatriés russes à Maurice pendant cette Coupe du monde.

De petits fans 

Alexandre Jean-Pierre
Alexandre dit croire que la Russie ira jusqu’en finale pour remporter la coupe.

Alexandre et Maxime, les enfants d’Olga, sont deux fans de foot et des supporters de la Russie. Ils sont super excités que le pays d’origine de leur mère accueille la Coupe du monde.

« La Russie est un beau pays, riche en culture, et c’est l’occasion de la partager avec le reste du monde », confie Maxime sur un air patriotique. De son côté, Alexandre dit avoir foi que la Russie ira jusqu’en finale pour remporter la coupe.
Ils envisagent de voir quelques matchs en famille pendant les vacances, dont l’Allemagne/Corée du Sud, même si ce n’est pas leur équipe de cœur. Ils comptent faire plaisir à leur père qui soutient avec ferveur l’Angleterre comme beaucoup de Mauriciens friands du football anglais. 

Mais Alexandre fait observer avec un sourire moqueur que la Russie aura sa préférence dans l’éventualité d’un affrontement Russe/Angleterre.