Xplik ou K

National Transport Authority : le non-respect des horaires des bus individuels

bus du collège Un des parents avance que son enfant doit attendre plus de 20 minutes.

Ally, se plaint des retards répétitifs du bus du collège de sa fille qui  fréquente l’établissement Gaëtan Raynal, à Belle-Rose. Malgré ses plusieurs plaintes à la National Transport Authority et au collège, le problème reste entier.

« Le bus doit récupérer les élèves au plus tard 7h05 mais il arrive toujours vers 7h30. Ma fille attend plus de 20 minutes. Il y a d’autres élèves du même collège sur le ‘pick-up point’. Il m’est déjà arrivé que l’école m’informe que ma fille ne s’est pas rendue à l’école et quand je me suis pointé au collège, ils m’ont expliqué qu’elle est rentrée en retard en raison du bus qui est arrivé en retard », grogne ce père. Il précise que cette situation dure depuis trois ans.

Yashvin Poteeram, chargée de communication à la National Transport Authority a été contacté. Ce dernier expose que ce n’est pas la première fois que des passagers dénoncent le non-respect des horaires des bus individuels. Il informe que « l’inspectorat a déjà été informé et un suivi a été effectué. La coopérative d’autobus individuels a également été signalée à propos de l’affaire ».

Dorénavant, l’école signalera tous les cas de non-respect des horaires et autres mauvaises pratiques impliquant des autobus scolaires à la NTA.  

« Normalement, un système de surveillance est effectué par le personnel de l’école qui vérifie le nombre d’autobus, le nombre d’élèves. L’école soumet ensuite un relevé à la NTA », explique-t-il. Et d’ajouter : « Les sanctions qui peuvent suivre sont, pour une première fois, un rappel à l’ordre. Si le problème persiste toujours, nous lui offrons un mois de préavis et par la suite, son contrat peut être résilié », prévient-il.

Le représentant de la NTA encourage les navetteurs à signaler les malversations des propriétaires d’autobus / entreprises.

« Nous suggérons également que dans le cas où quelqu’un est une victime, il peut noter le numéro d’immatriculation du bus et ensuite signaler le cas à la NTA ».