Live News

Nomination à l’ESC et à l’Electoral Boundaries Commission : Shamila Sonah-Ori se désiste

Le choix de Shamila Sonah-Ori pour siéger à l’Electoral Supervisory Commission (ESC) et à l’Electoral Boundaries Commission a provoqué une vague de mécontentement au sein de l’opposition. L'avouée a finalement pris sa décision. 

Dans une lettre adressée au président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, ce mercredi 30 mai, Shamila Sonah-Ori affirme qu'elle ne souhaite pas que la Présidence aille de l'avant avec sa nomination à l’Electoral Supervisory Commission et à l’Electoral Boundaries Commission «vu la politisation à outrance de cette affaire». 

Le choix de nommer Shamila Sonah-Ori à ces deux institutions a été d'abord contesté par le leader de l'opposition Xavier-Luc Duval. Ce dernier l'a traitée «d'activiste notoire» du MSM vu qu'elle est perçue comme une proche de ce parti. Elle est aussi l’avouée du Premier ministre et leader du parti soleil, Pravind Jugnauth.

Cependant, Shamila Sonah-Ori affirme qu'elle est qualifiée à siéger au sein de ces deux institutions. Dans sa lettre au président de la République par intérim, elle soutient qu'elle est une professionnelle comptant 25 ans de carrière comme avouée et qu'elle a toujours fait preuve d'honnêteté et d'intégrité. Mais elle a préféré se désister à cause de «la mauvaise foi» des différents membres de l'opposition et en raison des commentaires faits par ces derniers. 

Barlen Vyapoory a confirmé à Radio Plus avoir reçu la lettre de Shamila Sonah-Ori ce mercredi soir. Dans une déclaration à Radio Plus, Xavier-Luc Duval affirme que c'est une «grande victoire pour la démocratie».

Ci-dessous la lettre que Shamila Sonah-Ori a adressée au président de la République par intérim :