Actualités

Paradis Fiscal : l’Economic Development Board dément l’ICIJ

Port Louis

L’Economic Development Board (EDB) répond au Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). Cela, à la suite d’un article intitulé ; «  Le paradis de l’impôt sur les sociétés » est l’enfer fiscal du Sénégal, publié le 22 mai 2018 par l’ICIJ. 

L’EDB exprime de fortes objections aux diverses références faites à propos de Maurice en tant que « paradis fiscal  » pour l’Afrique. L’organisme qualifie ces informations d’incorrectes et d’imprécises.

« Au contraire, Maurice a été à l’avant-garde d’investissements de qualité en Afrique. La communauté internationale des investisseurs a choisi Maurice comme centre de choix pour ses opérations et ses investissements en Afrique, notamment parce que le pays s’est imposé comme une juridiction robuste, transparente, fiable et favorable aux entreprises », fait comprendre l’EDB dans un communiqué. L’EDB explique que Maurice agit comme le catalyseur pour réunir toutes les conditions économiques et géopolitiques afin de rendre un projet d’usine de traitement au Sénégal commercialement viable.

« Dans l’article de l’ICIJ, le journaliste suppose que le Sénégal a perdu $ 8,9 millions de recettes fiscales, mais le projet ou l’implication de SNC-Lavalin auraient-ils eu lieu sans l’utilisation de Maurice comme centre d’investissements ? Supprimer Maurice de l’équation aurait pu signifier aucune usine de transformation, aucune création d’emplois, aucun impôt sur le revenu perçu sur les emplois créés, aucune augmentation du produit intérieur brut et, surtout, aucun profit et aucune taxe par la firme d’ingénierie », fait comprendre l’EDB.

L’organisme souligne que les investisseurs vont au-delà des incitations fiscales pour investir. Il explique que plus de 40 % des investissements de Maurice en Afrique sont dirigés vers des pays avec lesquels Maurice n’a pas de convention fiscale (ou lorsque la convention fiscale n’est pas encore entrée en vigueur).

L’EDB dresse, aussi, une liste des distinctions obtenues par Maurice :

  • Stabilité politique - 1er en Afrique pour le Democracy Index 2017 (The Economist Intelligence Unit).
  • Bonne gouvernance - Maurice se classe 1er en Afrique pour l’Indice Mo Ibrahim de la gouvernance africaine 2017.
  • Facilité de faire des affaires - Maurice se classe 1er en Afrique dans le World Doing Business 2018 de la Banque mondiale.
  • Démocratie économique - 1er en Afrique pour l’indice de liberté économique - Fondation du patrimoine, et 1er en Afrique dans la liberté économique du monde - Institut Fraser.
  • En décembre 2017, Maurice n'a pas été placé par l’Union européenne sur la « European Union list of non-cooperative jurisdictions ».