Faits Divers

Pédophilie alléguée : Joseph Michel de Ravel de l’Argentière fixé sur son sort le 26 juillet 2018

Joseph Michel de Ravel Il faisait l’objet, en cour intermédiaire, de 21 accusations d’attentat à la pudeur.

Poursuivi sous 21 accusations d’attentat à la pudeur, Joseph Marie Louis Michel de Ravel de l’Argentière connaîtra sa sentence le 26 juillet. Cela après que la poursuite et la défense ont soumis, en écrit, leur réquisitoire et leur plaidoirie.

Joseph Marie Louis Michel de Ravel de l’Argentière, un cadre de 57 ans, domicilié à Tamarin, a comparu, le jeudi  28 juin, devant la cour intermédiaire. Il répond de 21 chefs d’accusations d’attentat à la pudeur. Il a plaidé coupable sous 14 chefs d’accusations. Alors que sous les sept autres, il a plaidé non coupable. Huit victimes avaient porté plainte contre lui à la police. Les victimes étaient âgées entre 5 ans et 13 ans. Les délits ont été commis entre 1980 et 2004.

Le quinquagénaire est défendu par le Senior Counsel, Gavin Glover et les avocats Siddartha Hawoldar et Ludovic Balancy. La poursuite est représentée par Me Roshan Santokhee, Principal State Counsel.

Pour la poursuite, la culpabilité du prévenu a été établie. Or, la défense soutient qu’il n’y a pas eu de preuves corroborantes pour établir les accusations portées contre son client.