Economie

Performances : tarifs et taux de change dopent les recettes touristiques

tourisme La croissance dans les arrivées touristiques reste inférieure aux projections de Statistics Mauritius.

L’augmentation des revenus pour l’industrie du tourisme serait suffisante pour faire oublier la croissance mitigée dans les arrivées. Si la hausse se maintient, les recettes seront supérieures aux estimations pour 2018.

En avril, les revenus étaient en hausse de quelque 17 % par rapport au même mois l’année dernière pour atteindre Rs 5,63 milliards. Ce bond est surprenant. D’une part, avril a été le seul mois de l’année où le secteur a enregistré une baisse du nombre de visiteurs. Les arrivées ont chuté à 104 967, selon les données publiées par la Banque de Maurice dans son bulletin mensuel (– 5,8 % comparativement à avril 2017). D’autre part, avril marque le début de la basse saison touristique, coïncidant avec l’hiver.

Les chiffres pour le mois d’avril confirment la tendance observée depuis le début de l’année par rapport aux recettes. Pour la période couvrant les mois de janvier à avril, les revenus pour le secteur ont été en hausse de 15 % pour atteindre Rs 24,1 milliards relatif à la même période en 2017. Les arrivées pour les quatre premiers mois de 2018 ont augmenté de 2,3 % pour atteindre les 461 382 visiteurs.

Le bond dans les recettes est attribuable à la majoration des tarifs par les groupes hôteliers. Qui plus est, le taux de change est venu ajouter une nouvelle couche de vernis. À titre d’exemple, dans son rapport financier couvrant les six premiers mois de son année financière 2017-18, Beachcomber, premier groupe hôtelier du pays, a fait ressortir : « Average room rate increased by 14% as a result of rate increases and a stronger euro and pound sterling. »
Selon les données disponibles sur le site Web de la Banque de Maurice, on note, en effet, une dépréciation de la roupie vis-à-vis de l’euro. Fin janvier 2017, un euro (télégraphique entrant) a été échangé contre Rs 37,75. Et à la même date en 2018, le taux de change d’un euro a été de Rs 39,70. Rappelons que la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne sont nos principaux marchés occidentaux.

Le tourisme, représentant 8 % du Produit intérieur brut de Maurice, devrait générer des revenus de Rs 62,5 milliards en 2018, représentant une augmentation de 3,7 % par rapport à 2017. Les arrivées devraient augmenter de 5,1 % pour atteindre 1,41 million, un nouveau palier record.