Live News

PNQ : Pravind Jugnauth accuse Xavier-Luc Duval de «China bashing»

Xavier-Luc Duval doute de la crédibilité de la firme Poly Technologies. Mais le Premier ministre Pravind Jugnauth assure que cette compagnie chinoise a proposé d’investir dans la construction de logements sociaux et pas dans le commerce d’armes. C’était lors de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, à l’Assemblée nationale, ce mardi matin 3 juillet. 
Le leader du Parti mauricien social-démocrate s’intéressait à cette compagnie d’armement et de défense militaire, qui est accusée de trafic d’armes dans plusieurs pays et qui projette d’investir à Maurice. Xavier-Luc Duval a exprimé ses craintes et voulait des précisions à cet effet. 
Toutefois, Pravind Jugnauth refuse de révéler le contenu d’un Memorandum of Understanding entre la SBM Infrastructure Development Company Ltd et la compagnie Poly Technologies de Chine, en évoquant une clause de confidentialité. Si le Premier ministre a reconnu avoir rencontré des représentants de la compagnie le 10 avril, il a précisé que Maurice n’est pas intéressé par le commerce des armes mais par la construction de maisons pour ceux au bas de l’échelle. Pravind Jugnauth a assuré, dans le même temps, qu’il n’y a aucun accord contraignant pour l’heure avec la compagnie. 
Le chef du gouvernement a alors expliqué que Poly Group avait fait part de son intérêt pour s’implanter à Maurice à une délégation du défunt Board of Investment en 2017. Xavier-Luc Duval voulait aussi savoir si le gouvernement a effectué un exercice de «due diligence» sur le groupe chinois. Oui, a répondu Pravind Jugnauth. 
Revenant sur l’accord entre la SBM Infrastructure Company Ltd et Poly Technologies Inc., le leader de l’opposition a demandé au Premier ministre d’expliquer ce choix. Pravind Jugnauth a alors indiqué que ce mécanisme avait été utilisé pour finaliser le financement du Metro Express par l’Inde également. 
Une question portant sur la construction de logements sociaux a provoqué des étincelles au sein de l’hémicycle. Selon Xavier-Luc Duval, le gouvernement a construit 268 maisons seulement. Faux, a rétorqué Pravind Jugnauth, qui a affirmé que le gouvernement a construit 2 171 maisons depuis 2014. 
Xavier-Luc Duval a aussi interrogé le Premier ministre sur les sanctions imposées par les Etats-Unis à la compagnie Poly Technologies. Mais Pravind Jugnauth a souligné que ces sanctions ont été levées depuis 2015 et que la compagnie chinoise a nié les allégations portées contre elle. Lorsque le leader de l’opposition a insisté pour que les activités de la société chinoise soient remises en question, le Premier ministre s’est dit «stupéfait». Pravind Jugnauth a alors accusé Xavier-Luc Duval de «China bashing», alors qu’il avait déjà accusé le Parti travailliste d’India bashing il y a deux semaines. La PNQ a pris fin sur cette note.