Xplik ou K

Rue Célicourt Antelme, Rose-Hill : les habitants contre un projet de développement foncier

Rue Célicourt Antelme, Rose-Hill Une cinquantaine d’habitants ont soumis une pétition contre ce projet à la mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill.

Les résidents de la région de Beau-Bassin/Rose-Hill sont contre un plan de développement foncier à la rue Célicourt Antelme. Ils arguent que ce projet va dénaturer la beauté du paysage, en plus d’augmenter la pollution fumigène et sonore et congestionner davantage la circulation.

Le projet comprend la construction de 53 appartements de six étages, d’un parking souterrain, d’un supermarché et de plusieurs magasins. Tout ce développement foncier est prévu sur un terrain situé en face de l’école Notre-Dame-de-Lourdes à Rose-Hill. Une cinquantaine d’habitants ont soumis une pétition contre ce projet à la mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill. Ils attendent une réponse.

« Il y a trois établissements scolaires dans les alentours : celui de Notre-Dame de Lourdes et Saint-Enfant Jésus et du collège Newton, et tous les matins ceux qui fréquentent ces écoles doivent emprunter la rue Célicourt Antelme, explique un des habitants qui a souhaité garder l’anonymat. C’est la même chose dans l’après-midi dans le sens inverse. Il y a aussi trois lieux de culte, une église, une association religieuse et un couvent. C’est dire que la rue Célicourt Antelme est déjà surchargée. Imaginez ce que cela donnera si le projet de développement foncier se concrétise. »

D’ailleurs, il a fait le compte. Selon notre interlocuteur, l’endroit pourrait compter un surplus d’au moins 150 voitures qui emprunteraient la rue Célicourt Antelme tous les jours. Outre les résidents qui ont peur que la rue ne perde son cachet particulier, le Service diocésain de l’éducation catholique (SDEC) est aussi contre le projet. Dans une déclaration à la rédaction, le SDEC dit « craindre pour la sécurité des élèves, car le va-et-vient va considérablement augmenter dans cette région ». Le SDEC a confirmé avoir écrit à la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill et attendre une réaction.

La rédaction s’est entretenue, à ce sujet, avec le maire Ken Fong Suk Hoon. « Je ne dispose pas encore de toutes les informations sur ce projet, mais laissez-moi vous expliquer les procédures : la mairie n’accorde pas un permis de construction dès qu’un promoteur en fait la demande. On prend aussi en compte les objections. Ainsi, les deux parties défendront leurs positions en ma présence et celle de mes officiers lors d’un comité. Ensuite, nous examinerons la viabilité du projet. Si le prometteur réunit toutes les conditions requises, on lui donne le feu vert, mais la partie qui s’y oppose peut faire appel. On examinera alors les arguments avant de prendre une décision », soutient la mairie.