Live News

Saisie de Rs 52 millions : le lien avec le trafiquant Siddick Islam établi

Bibi Aniisah Boolaki, Siddick Islam et Mohammad Sameer Nobeeboccus. Bibi Aniisah Boolaki, Siddick Islam et Mohammad Sameer Nobeeboccus.

L’équipe de l’assistant surintendant de police Hector Tuyau a saisi Rs 51 963 185 chez la famille Boolaki. Elle soupçonne fortement cette famille commerçante de blanchir l’argent du trafiquant de drogue Siddick Islam.

La famille Boolaki était sous surveillance depuis l’audition du trafiquant de drogue Siddick Islam devant la commission d’enquête sur la drogue, le 17 juillet 2017. Certains membres se sont fait remarquer par leur présence dans les parages de la Commercial Court pendant que le prisonnier, qui purge une peine de 30 ans, était interrogé par Paul Lam Shang Leen.

L’ex-responsable de l’équipe enquête de la commission, l’assistant surintendant de police (ASP) Hector Tuyau, a évoqué un travail de longue haleine qui a duré cinq à six mois depuis la clôture des travaux de la commission.

Les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) sont passés à l’action dans la soirée du dimanche 1er juillet, alors que le couple Mohammad Sameer Nobeeboccus, âgé de 35 ans, et Bibi Annisah Bolaki, âgée de 31 ans, s’apprêtaient à quitter le pays pour Shanghai. Ils ont été interceptés à l’aéroport de Plaisance avec Rs 3 millions.

Bibi Annisah Boolaki avait 20 101 dollars et 11 050 euros, soit Rs 1,8 million, soigneusement dissimulés dans un sac. À l’aéroport, elle n’avait déclaré que 15 000 dollars, soit Rs 523 506. Son époux avait, lui, 10 000 dollars et 20 000 euros non déclarés aux autorités mauriciennes. Coïncidence ou pur hasard, le policier Shabeer Goolamgouse et Noor Hossen Ramoly, alias Khalil, étaient eux aussi dans l’enceinte de l’aéroport dimanche soir. Ils ont quitté le pays dans la soirée. Ces deux derniers ont été auditionnés par la commission d’enquête sur la drogue où ils sont soupçonnés de blanchir l’argent du trafiquant de drogue Siddick Islam.

Après l’arrestation du couple, les hommes de l’ASP Tuyau ont investi l’immeuble de huit étages à Plaine-Verte où ils habitent. La perquisition de cet immeuble appartenant à la mère de Bibi Annisah Boolaki a été fructueuse dans la soirée du dimanche 1er juillet au lundi 2 juillet. Selon les enquêteurs, la mère est apparentée à Siddick Islam. Les policiers ont découvert plus de Rs 50 millions aux 1er, 4e et 7e étages. L’argent était placé dans des coffres et des valises. Cinq membres de la famille Boolaki ont été interpellés.

Mohammad Sameer Nobeeboccus et sa femme Bibi Annisah Bolaki ont comparu devant le tribunal de Mahébourg, le lundi 2 juillet. Ils font l’objet d’une accusation provisoire de blanchiment d’argent. Après leur comparution, ils ont été placés en détention. Trois autres membres de la famille ont été autorisés à partir dans la soirée de lundi.

Hector Tuyau évoque une surveillance de six mois

L’assistant surintendant de police Hector Tuyau se réjouit du travail de longue haleine abattu. « C’est une affaire que nous suivons depuis les cinq à six derniers mois, soit depuis la clôture des travaux de la commission d’enquête sur la drogue. Dimanche, il y a eu un dénouement. Nous avons saisi environ Rs 52 millions dans la maison d’une famille à Plaine-Verte. Le travail avait démarré au sein de l’aéroport dimanche soir. Il s’est achevé à Plaine-Verte. On a appréhendé les membres de cette famille pour l’enquête. Nous déciderons par la suite de la marche à suivre », explique l’ancien responsable de l’équipe d’enquête de la commission.

Aéroport de Plaisance : saisies à la pelle

21 juillet 2017. Marie Catherine Curpanen, née Saminaden, a été arrêtée à l’aéroport de Plaisance. Cette femme au foyer avait en sa possession USD 20 000 et 380 euros, soit l’équivalent de Rs 721 200. Cette habitante de St-Joseph, Grande-Gaube, s’apprêtait à embarquer pour Madagascar lorsqu’elle a été arrêtée par la brigade antidrogue.

21 juin 2017. Deux Malgaches ont été arrêtés juste avant leur départ. Liquolktian Andrianaliva et Ismael Bitou Lahila ont été pris avec Rs 3 millions en devises, en dollars, en euros et en ariary. Le premier nommé allègue qu’il était venu acheter un moteur pour bateau, mais qu’il s’est ravisé par la suite. L’autre suspect n’a pas pu expliquer la provenance de cet argent.

1er juin 2017. Rs 9 147 464 ont été saisies sur Bye Swaley Hosenally, âgé de 58 ans. Il devait s’envoler pour Madagascar lorsque l’Adsu l’a coffré. Il avait dissimulé dans sa valise 354 150 dollars américains en coupures de 50 et 100. Lors d’une perquisition de son domicile et chez sa sœur à Quartier-Militaire, les limiers ont saisi Rs 1 158 500 et Rs 1 010 570. Cette enquête a permis la saisie de Rs 11 491 714.