Live News

Samade Jhummun vit la Coupe du monde en Russie

Samade Jhummun

Samade Jhummun figure parmi les « lucky few » qui ont obtenu des tickets pour assister à des matchs de la Coupe du monde en Russie.

Samade Jhummun, Chief Executive Officer de Global Finance Mauritius, souligne d’emblée que c’est la première fois qu’il assiste à des matchs de la Coupe du monde. Il précise qu’en tant que supporteur de Liverpool, il a eu l’occasion dans le passé d’assister à des matchs à Anfield Road ou encore à Wembley. « L’ambiance ici est tout autre et c’est différent de ce qu’on voit à la télévision. C’est une aubaine que j’ai pu avoir des tickets », se réjouit-il.

En effet, ce sacré veinard a pu gagner des tickets pour quatre matchs : l’Angleterre vs Le Panama, l’Arabie saoudite vs l’Égypte, la France vs Le Danemark et Costa Rica vs La Suisse. Cela, à l’issue d’un exercice de tirage au sort. « En fait, j’avais fait la demande depuis janvier. C’est au mois de mars qu’on m’a informé que j’ai été tiré au sort. Ce n’est qu’une semaine avant le début de la Coupe du monde que j’ai obtenu les tickets », explique cet habitant de Moka.  
Outre les tickets, Samade Jhummun indique qu’il a aussi obtenu un Fan ID qui lui sert de passe droit aux stades, mais qui fait aussi office de visa. « De plus, ce Fan ID permet de voyager gratuitement dans les transports en commun, notamment les trains, le métro, le tram, etc, les jours des matchs. Il faut cependant avoir déjà réservé sa place trois mois à l’avance », souligne-t-il.

L’ambiance ici est tout autre et c’est différent de ce qu’on voit à la télévision. C’est une aubaine que j’ai pu avoir des tickets»

Au moment où nous lui parlions, le CEO de Global Finance Mauritius était dans les gradins de Luzhniki Stadium à Moscou pour le match opposant la France au Danemark. C’est d’ailleurs dans ce même stade, qui est d’une capacité d’environ 80 000 spectateurs, que se jouera la finale de la Coupe du monde. L’ambiance, dit-il, est électrique. « Mais surtout, c’est une ambiance familiale qui règne ici. Les compatriotes de différentes nations issues de différents milieux sont tous là. Pena kouler lapo, race, religion. C’est d’ailleurs ce qui fait aussi la beauté du football », indique Samade Jhummun.

Notre interlocuteur se dit aussi agréablement surpris par le professionnalisme entourant l’organisation de cet évènement planétaire, surtout aux abords des stades. « Bien qu’ici tout est en russe, des panneaux en anglais ont été installés dans le cadre de la Coupe du monde. Sinon, il y a des volontaires pour aiguillonner les supporteurs ou pour leur fournir des informations. La sécurité est aussi très stricte. Il y a de points de contrôle un peu partout », précise-t-il.

Bien qu’ici tout est en russe, des panneaux en anglais ont été installés dans le cadre de la Coupe du monde»

Pour les autres matchs, c’est à la Fan Zone, un endroit spécialement aménagé dans les villes qui accueillent les matchs de la Coupe du monde que Samade Jhummun a assisté aux matchs. « Parfois, la Fan Zone, qui est dotée d’écrans géants, peut accueillir jusqu’à 100 000 personnes », souligne-t-il.

Notre interlocuteur rentre au bercail ce week-end, après avoir passé presqu’une semaine en Russie. Son seul regret, c’est de n’avoir pu regarder évoluer la star de Liverpool, Mohamed Salah. « Je n’ai malheureusement pas pu assister au match opposant l’Arabie saoudite à l’Égypte, car la ville où se jouait le match est à plus de 24 heures par le train. Cela m’aurait coûté une petite fortune uniquement pour le trajet aller-retour », se désole-t-il. Le CEO de Global Finance Mauritius caresse néanmoins le rêve de pouvoir assister, cette fois-ci en famille, à la Coupe du monde qui se tiendra au Qatar en 2022.