Faits Divers

Trafic d’oiseaux : 250 serins saisis dans le sac à main d’un Mauricien

Trafic d’oiseaux

Joli coup de filet réalisé par les douaniers postés à l’aéroport. 250 serins ont été saisis dans le sac à main d’un Mauricien. Les autorités suspectent un trafic d’animaux entre Maurice et La Réunion.

Le Mauricien Vassoo Soobramanien aurait obtenu Rs 80 000 (2 000 euros), s’il avait réussi à transporter les 250 serins à l’île de La Réunion. Mais dimanche 10 juin, il a été contrôlé au comptoir de l’aéroport et pris en flagrant délit. La découverte a été rendue possible quand les officiers d’Airports of Mauritius Limited (AML) ont passé le sac à main de notre compatriote au scanner. Ce contrôle a révélé la présence de produits prohibés et c’est ainsi que le sac a été ouvert en présence du Mauricien.

Il s’agissait en somme de 250 serins cachés dans le sac de l’habitant de Pointe-aux-Sables. Interrogé sur place, il a indiqué que c’est un de ses amis Réunionnais qui lui a demandé de transporter ces oiseaux. En contrepartie, il aurait empoché la somme de Rs 80 000.

Les serins saisis dans le sac à main.
Les serins saisis dans le sac à main.

L’homme a, par la suite, été livré à la police. Il faisait le va-et-vient entre Maurice et La Réunion. Les services vétérinaires du ministère de l’Agro-industrie ont été appelés pour l’identification des espèces saisies. Ils devront décider s’il faudra relâcher les oiseaux. Ceux qui auraient été blessés seront abattus. « On doit aussi voir si les oiseaux sont touchés par la maladie », indique un proche du dossier.  

Ce n’est pas la première fois que des serins sont trouvés dans des valises de passagers qui se rendent à l’île-sœur.

En avril 2017, deux Réunionnais avaient été arrêtés avec 350 serins dans leur valise. En novembre 2016, un passager en provenance de Maurice a été arrêté à La Réunion avec 400 oiseaux dissimulés dans ses bagages. Ces oiseaux sont très prisés dans l’île. Ils sont vendus entre 25 et 40 euros l'unité au lieu de 80 euros.