Live News

« Trafic humain » : pas de remise en liberté pour le propriétaire du pensionnat

Pas de remise en liberté conditionnelle pour le propriétaire d'un pensionnat. C’était lors de sa comparution en Cour de Port-Louis ce lundi après-midi 24 août. Le suspect, un Portlouisien de 38 ans a été arrêté pour trafic humain dans la soirée du dimanche 23 août, après une descente des policiers de Trou-Fanfaron dans son pensionnat, situé dans la capitale. 

Au départ, les policiers soupçonnaient l’existence d’un réseau de trafic de drogue. Mais sur place, ils ont découvert un réseau de prostitution, constitué de huit femmes malgaches, âgées entre 22 et 39 ans, qui étaient enfermées dans une chambre. Interrogées, elles ont avoué avoir été sollicitées par quatre hommes pour des relations sexuelles avec des clients contre paiement de Rs 1 000.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !