Faits Divers

Violence conjugale : elle est brutalisée par son époux ivre

hôpital Jawaharlal Nehru

Donovan est décrit comme un homme calme. Mais lorsqu’il a bu, il insiste pour avoir des relations sexuelles avec sa jeune épouse de 27 ans. Lorsque celle-ci refuse ses avances, il devient violent. C’est dans cet état qu’il s’est trouvé pour la énième fois dans la soirée du lundi 19 juin.

Donovan était rentré chez lui dans un village du Sud, éméché. Vers 22h30, ce lundi-là, sa femme Béatrice était dans sa chambre. À un certain moment, elle sera rejointe par son mari qui empestait l’alcool. Il voulait avoir des relations sexuelles. « Vu que Donovan était sous l’influence de l’alcool, j’ai refusé. Mais il n’a pas digéré ce refus et il m’a agressée », a raconté Béatrice à la police.

Ce n’est pas la première fois, a-t-elle ajouté dans sa plainte, qu’elle a eu à subir un tel traitement. C’est pourquoi elle a décidé de porter plainte pour violence conjugale.

Beatrice a raconté aux policiers qu’elle est souvent brutalisée par Donovan. « À chaque fois qu’il est sous l’influence de l’alcool, il se conduit mal envers moi. Il m’insulte. Des fois, je n’ai pas d’autre choix que de céder. Quand il est sobre, je lui demande des explications. Il me répond qu’il va changer. Mais ce sont toujours de vaines promesses », explique-t-elle aux enquêteurs.

Béatrice a aussi fait ressortir que son époux l’a menacée de représailles si jamais elle portait plainte contre lui.Depuis sa dernière agression, la jeune femme est admise à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Quant à son époux, il a disparu de la circulation Il est recherché.  Il a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs avertissements à la suite des plaintes informelles de Béatrice.